La gare actuelle est la 3ème gare Montparnasse. La première s’appelait gare de l’Ouest, construite en 1840, elle était située sur l’emplacement actuel de la tour Montparnasse.

Ancienne gare

Le trafic s’intensifiant, une seconde gare plus grande fut construite en 1852, exactement à la même place. Elle était formée d’un portique en arcade, surmonté de deux nefs vitrées, entre deux pavillons. Elle a été construite par Victor Lenoir, sous la direction de l’ingénieur Baude.

Cette gare desservait l’Ouest Bretagne et Normandie. Tous les trains passaient par Versailles rive-gauche. En quittant la gare, les trains traversaient sur un viaduc haut de 65m, la Chaussée du Maine et les boulevards de Montrouge, puis après deux kilomètres environ, rejoignaient la station d’ouest-ceinture qui raccordait la ligne de l’ouest avec le chemin de fer de ceinture de Paris.

La Bretagne  » débarque  » à Paris : les noms des rues, des cafés et brasseries témoignent de cette implantation. C’est là aussi que débarqua en 1868 un Breton tenace et inventif, né à Uzel, ingénieur des Ponts et Chaussées, nommé Fulgence Bienvenüe. Il est considéré comme le père du métro parisien. Son projet de transport urbain avait été retenu et l’immense chantier lui fut donc confié. Au travail dés 5 heures du matin, il réussit à mettre en relation par la ligne 12, les deux quartiers les plus chauds de Paris : Montmartre et Montparnasse.

L’accident

Le 22 octobre 1895, eut lieu un accident hors du commun. Le Granville – Paris composé de douze wagons et qui transportait 131 passagers approchait de la gare Montparnasse. Deux fourgons à bagages et un fourgon postal étaient couplés à la locomotive.

Cette locomotive était conduite par un cheminot d’expérience Guillaume-Marie Pellerin qui travaillait depuis 19 ans aux chemins de fer. Le train étant parti un peu en retard, il souhaitait arriver à l’heure à Montparnasse et de ce fait n’a pas ralenti suffisamment tôt. Le chef de train Albert Mariette et lui, se sont bien rendu compte de cela, mais il était trop tard : Mariette a bien essayé d’actionner le frein d’urgence Westinghouse, il n’a pas fonctionné.

Il ne restait que les freins de la locomotive, ce n’était pas suffisant : la vitesse et le poids du train font que le convoi écrase les heurtoirs, traverse la gare, la terrasse, défonce le mur de façade et tombe sur la station de tramways située 10m en contrebas. La composition du train a fait que tous les wagons de voyageurs sont restés dans la gare.

Accident du 22/10/1895

Il y eut seulement cinq blessés graves parmi les passagers du train : deux voyageurs, un pompier et les deux employés des chemins de fer.

Malheureusement, la locomotive tomba près d’un kiosque à journaux installé devant la gare, rue de Rennes : une passante fut blessée et Marie-Augustine Aguilard qui ce jour là remplaçait son mari au kiosque, fut tuée par un morceau de maçonnerie tombé de la gare.

La Société des Chemins de fer a payé son enterrement et versé une rente à ses deux enfants. Le conducteur Pellerin a été condamné à deux mois d’emprisonnement et 50 francs d’amende. Le chef de train Mariette à 25 francs d’amende.

La Nouvelle Gare

Dès 1934, la SNCF constatait que la  » vielle gare  » ne répondait plus aux besoins du trafic. Dans les années 60 une restructuration totale du secteur a été décidée. Une nouvelle gare a été construite Place Raoul Dautry et le secteur entier a été frappé par une opération d’urbanisme de grande envergure : des rues vont disparaître comme les rue Moulin de beurre, Perceval, de Médéah, une partie de la rue Vercingétorix.

Gare actuelle

Trois bâtiments modernes entourent cette gare, 1000 appartements, le siège social d’Air France, les voies ont été recouvertes par une dalle-jardin, « les jardins de l’atlantique » créés par les paysagistes Brun et Péna. On y accède par des ascenseurs, et on découvre une grande pelouse carrée symbolisant l’océan, décorée d’une sculpture monumentale : l’île des Hespérides.

Une multitude de jets d’eau, des arbres de variétés différentes, un grand miroir reflète la lumière : tout ici est prouesse technique car l’ensemble ne repose que sur des dalles de béton en  » équilibre  » au dessus des voies !

Le hall de ce grand ensemble est décoré de compositions de Vasarely. La destruction de la vielle gare a libéré un terrain sur lequel devait s’ériger le phare du nouvel urbanisme : la Tour Montparnasse.

D’après l’histoire en ligne

La Gare Montparnasse

4 avril 2014 - à la une

La gare actuelle est la 3ème gare Montparnasse. La première s’appelait gare de l’Ouest, construite en 1840, elle était située sur l’emplacement actuel de la tour Montparnasse. Ancienne gare Le trafic s’intensifiant, une seconde gare plus grande fut construite en 1852, exactement à la même place. Elle était formée d’un portique en arcade, surmonté de…

Lire la suite

le Musée du Montparnasse : le gardien d’une légende

4 avril 2014 - à la une

Au fond d’une allée verdoyante et chargée d’histoire, on aperçoit le Musée du Montparnasse au milieu de la végétation. Un endroit entièrement dédié à la formidable épopée des artistes qui ont fait la légende de ce quartier. La Ruche, une cité d’artistes A l’occasion des 100 ans de la Ruche et dans le cadre des…

Lire la suite

Sortir à Montparnasse

4 avril 2014 - à la une

Vous avez envie de profiter pleinement de la vie nocturne de Montparnasse ? Facile, il n’y a que l’embarras du choix. Du théâtre au jazz-club, en passant par les discothèques et les multiples musées et cinémas : les adresses ne manquent pas. Petite s Théâtre Un conseil, passez d’abord par le Kiosque Montparnasse (parvis de…

Lire la suite

La ruche

4 avril 2014 - à la une

C’est l’ancien Pavillon des Vins de l’exposition Universelle de 1900 qui va être monté là par les équipes de Gustave Eiffel: Son nom  » la ruche  » . Ce sont des ateliers en alvéoles construits autour d’un escalier central. Cet endroit devint une sorte de village cosmopolite accueillant des artistes venus de partout et particulièrement…

Lire la suite

Cimetière du Montparnasse

4 avril 2014 - à la une

L’entrée principale se situe au 3 Bd Edgar Quinet, il faut bien une journée complète pour saluer la centaine de personnalités inhumées là. La liste complète serait trop longue mais comment ne pas citer ces quelques noms ? Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir (photo ci-contre), Charles Baudelaire, Robert Desnos, Georges Sand, Camille Saint Saëns,…

Lire la suite

La Closerie des Lilas

4 avril 2014 - à la une

Les cafés, bars et bistrots, notamment ceux au carrefour Vavin depuis renommé place Pablo-Picasso, étaient des lieux de rencontre où les idées étaient proposées et triturées. Les cafés Le Dôme, La Closerie des Lilas, La Rotonde, Le Select, et La Coupole — qui sont toujours en affaire — acceptaient que des artistes affamés puissent occuper…

Lire la suite

Kiki de Montparnasse

4 avril 2014 - à la une

Durant les années folles, tous se retrouvaient autour d’expositions et de soirées folles: celles de la baronne d’Oettingen, du bal négre avec Youki et surtout avec Kiki, reine de ces soirées. Cette jolie brune volcanique, au sourire éclatant s’appelait en réalité Alice Prin. Sa beauté et sa gentillesse en firent la coqueluche des artistes désargentés….

Lire la suite

La Coupole

27 décembre 2013 - à la une

Entrer dans ce lieu mythique, c’est prendre le chemin de la légende de Montparnasse. Bien plus qu’un splendide restaurant chargé d’histoire, La Coupole est aussi le repaire de soirées très courues dans la capitale: les « Slam Sessions » – poèsie rythm La Coupole, c’est d’abord un décor, une ambiance, une histoire. Lorsqu’on entre, on est tout…

Lire la suite

Le Métro : quelle aventure !

27 décembre 2013 - à la une

Les problèmes de circulation à Paris ne datent pas d’aujourd’hui. Dès les années 1845, la capitale est en effet déjà submergée. Il faut trouver d’urgence des solutions. Le métro va alors pointer le bout de ses rails, mais pour tout construire à l Alors que Londres et New-York ont déjà inauguré leurs premiers métros dès…

Lire la suite

La Tour Montparnasse

27 décembre 2013 - à la une

En 1934, la SNCF constate que la gare Montparnasse ne répond plus à ses besoins. Dès lors se trame un vaste et gigantesque plan d’urbanisme pour la totale réorganisation du quartier. Vu l’envergure du projet, il fallait le doter d’un élément phare,

Lire la suite